Le vieux lavoir

passéprésentrivière

Aujourd’hui, les peupliers ont payé un lourd tribu aux tempêtes et ont presque tous disparu. Il y a moins de papillons, moins de martin-pêcheurs. Le lavoir est toujours là , témoin d’un passé révolu .Mais au long des berges s’en vont toujours de doux rêveurs. Même ceux qui sont partis vers d’autres terres reviennent lui rendre visite. Nostalgie quand tu nous tient !
Extrait page 49
“Dans la frondaison douce de deux berges rieuses
Une rivière heureuse coule des heures paresseuses,
La libellule bleue frôlant l’eau de son aile
Embrasse le roseau et d’un coup l’ensorcelle »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s