A Dieu et à diable

Dieu , le diable …

Quand tout va de travers , il nous faut bien un coupable !

Le diable, c’est plus facile. A priori, je dis bien, à priori, on sait ce qu’il vaut.

Avec Dieu, c’est plus difficile. Le diable est universel. Pas Dieu ! loin s’en faut !

Et peut-être jamais rien n’aura fait autant se battre les peuples que Dieu !

Question : quand le cas est désespéré, que fait-on ?

« Je suis allé plus loin que vous ne le pensez et j’ai fait une promesse au démon avec mon propre sang, d’être sien dans l’éternité, corps et âme » . Ainsi disait Faust à Méphistophélès .

Comme on dit, en ce domaine, chacun voit midi à sa porte.

Extrait page 85

« S’il fallait croire à l’incroyable,

Je prierai Dieu ou bien le diable,

Qu’ils me rendent ce qu’ils m’ont pris,

Voleurs d’enfance, voleurs de vie ».

Vous pouvez laisser un commentaire en bas de chaque page

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s